Un Etat totalitaire vraiment « efficient » serait celui dans lequel le tout-puissant comité exécutif des chefs politiques et leur armée de directeurs auraient la haute main sur une population d'esclaves qu'il serait inutile de contraindre, parce qu'ils auraient l'amour de leur servitude. Préface Nouvelle de l'auteur de 1946 Le Meilleur des mondes, Aldous Huxley

Saint-Etienne : 126 piétons verbalisés en 45 minutes

Petit à petit insidieusement et sournoisement l’homme perd de sa liberté sans s’en rendre compte.

Comme dirait aussi Tocqueville : « Les despotes eux-mêmes ne nient pas que la liberté ne soit excellente ; seulement ils ne la veulent que pour eux-mêmes, et ils soutiennent que tous les autres en sont indignes tout à fait. »

Il faut vite réagir de manière citoyenne et non violente car ce système s'appuyant sur les bas instincts de la société tel que le désir, la possession, le plaisir, ne peut être que perdu fasse à la non violence, l’intelligence, l’entraide, l’humanisme simplement car il ne sait pas comment réagir?

Flasher des piétons n’est qu’un exemple mais il est parlant de la direction que nous prenons.

D’après l’AFP, des amendes ont été infligées à 126 piétons vendredi à Saint-Etienne, à la suite de sept décès enregistrés depuis janvier dans le département, selon une source policière. Là aussi une technique habituelle de communication qui consiste à faire passer la pilule par l’émotion et de nous rappelons que 7 personnes sont décédées.

C’est à cause d’elles que nous devrions perdre notre Liberté ?

La liberté est précieuse, ne la perdons pas parce que nous sommes simplement endormi.

suite de l'article de l'AFP:

Les piétons pris en flagrant délit de traversée irrégulière de la chaussée (en dehors des passages protégés ou lorsque la priorité est affichée aux voitures) ont été verbalisés par des contraventions de première classe.

Leur montant, qui s'élevait le plus souvent à 4 euros, peut monter jusqu'à 38 euros, selon le Service d'ordre public et de sécurité routière de la Loire, qui a précisé que quatre piétons sont décédés sur la circonscription de police de Saint-Etienne depuis le 1er janvier.

L'opération de répression a été menée vendredi matin conjointement avec la police municipale, sur huit sites différents de la ville, après deux opérations similaires de prévention, mercredi et jeudi.

En l'espace de 45 minutes, outre 126 piétons, huit automobilistes ont été verbalisés, dont quatre pour des refus de priorité à des piétons.

Cette opération a suscité de l'incrédulité et "n'a pas toujours été bien reçue par les personnes au profit desquelles elle a été organisée, car leur mauvais comportement à l'origine de nombreux accidents est bien ancré dans les habitudes", a indiqué à l’AFP une source policière.

Elle sera reconduite mardi matin, annonce la Direction départementale de la sécurité publique.

Tag(s) : #Actualité
Google+