Survol de sites nucléaires par des drones: "A quoi jouent ces objets volant non identifiés?"

En l'espace d'un mois, treize des dix-neuf centrales nucléaires françaises ont été survolées par des drones et le gouvernement a dit "mobiliser" tous les moyens pour "identifier les responsables" du survol de centrales nucléaires par des drones, et y "mettre un terme", assure le Secrétariat général à la défense et à la sécurité nationales (SGDSN), dépendant du premier ministre.

 

 

Survol de sites nucléaires par des drones: "A quoi jouent ces objets volant non identifiés?"

Plusieurs hypoyhèses circulent:

  1. Hypothèse la plus dangereuse:
  • Il s'agirait d'un groupe terroriste extrêmement bien organisé avec d'important moyen ayant pour but de cartographier les infrastructures. L'objectif final serait de détruire les installations ou bien les transformateurs pour bloquer l'économie et détruire de cette façon la France et l'Europe. Cette hypoyhèse est apporter par Bruno Comby ingénieur de l'Ecole Polytechnique et ingénieur en génie nucléaire de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées de Paris.

« Des personnes qu’on ne connaît pas préparent peut-être quelque chose de beaucoup plus grave que l’attentat du 11 septembre avec la coupure du réseau électrique. La conséquence en serait l’effondrement de toute l’économie. Le meilleur moment pour commettre ce genre d’acte serait lors de la première vague de froid, début décembre. »

 2.Hypothèse la plus écologiste

  • Ils furent les premiers à être accusés étant donné leur volonté profonde de sortir du nucléaire et des actions coup de poing dont ils sont coutumiers.

    Le Figaro rappelle que Greenpeace avait déjà, en 2011, mené une campagne de sensibilisation en survolant La Hague avec un drone et plus tard avec un paramoteur au-dessus de la centrale de Bugey.

    Ayant l’habitude de revendiquer ce type d’actions, ils nient cette fois-ci toute implication.

    Le 31 octobre, cinq associations anti-nucléaires (Comité pour la Sauvegarde de Fessenheim, Stop Fessenheim, Stop Transports Halte au nucléaire, le Collectif les Citoyens Vigilants de Fessenheim et Alsace Nature) ont indiqué ne pas être responsables de ces intrusions de drones.

 

3.Hypothèse la plus absurde

  • Il s'agirait d'un objet volant non identifié... Après tout aucune vidéo ni image nous prouvent qu'il s'agit réélement d'un drone...

 

  • D'après le figaro, Les autorités ont en réalité plus d'éléments que ce qu'elles veulent bien dire. Elles disposeraient même de photos et de vidéos des drones. Des témoignages font état d'engins dotés de trois lumières disposées en triangle avec sur le dessus, une plus grosse lumière de couleur rouge et d'un projecteur éclairant le sol qui fait des flashs. Il ne s'agirait pas de petits jouets mais d'appareils capables de voler plusieurs dizaines de kilomètres dans une même soirée. Ils peuvent tourner plus d'une heure au-dessus des sites nucléaires, comme cela a été observé à plusieurs reprises.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/11/05/01016-20141105ARTFIG00456-survol-de-sites-nucleaires-par-des-dronestrois-hommes-interpelles-pres-d-une-centrale.php

Le mystère reste entier...

Survol de sites nucléaires par des drones: "A quoi jouent ces objets volant non identifiés?"
Tag(s) : #Actualité
Google+